Le flottement cuir (III) : l’adhésivage

Le flottement cuir (III) : l’adhésivage

Les solutions

Après avoir suivi les recommandations précédentes, vous en êtes au stade où vous avez une définition, une coupe, une confection et un garnissage (dans le cas d’un siège) parfait et pourtant dès que votre produit se trouve dans des conditions d’humidité élevées il apparait des ondulations disgracieuses. 

Il existe plusieurs solutions pour les éviter et je vais vous en proposer 3 , 2 préventives et une curative. Le choix d’une de ces solutions dépendra de l’importance du flottement cuir que vous aurez, de votre produit et du flottement résiduel que le service qualité est disposé à accepter.

Solutions préventives

Vous souhaitez que votre cuir ait un aspect tendu en toutes circonstances ? Adhésivez ou guttez le.

Si tout le monde normalement sait ce qu’est un adhésivage je pense que vous êtes moins nombreux à savoir ce qu’est un guttage. 

Le guttage est une opération ayant pour objectif de renforcer le cuir (ou un autre matériaux ) en y appliquant sur l’envers , une toile appelée gutta afin de diminuer le prêtant et d’augmenter l’épaisseur et la tenue. Cette technique est très utilisée dans l’industrie de la chaussure, de l’habillement, et depuis quelques années dans l’industrie automobile. 

Pour les termes et définitions techniques que vous ne connaitriez pas je vous invite à aller voir le lexique de la chaussure sur ce blog. 

Adhésivage 

Opération de collage mettant en oeuvre un adhésif (colle) , substance capable d’assembler deux surfaces en contact par création de liaisons superficielles durables.

Par conséquent pour encoller un cuir vous aurez besoin d’un support ( Foam, Texon, ….) , d’un adhésif , d’une pression et selon la colle choisie d’une température plus ou moins élevée . Suivant votre produit votre pièce en cuir peut être nue, ou assemblée par couture sur un foam ou autre support, dans ce cas de figure je parlerai de cuir DESOLIDAIRE. L’opération d’adhésivage va nous permettre d’obtenir un cuir SOLIDAIRE. Si je reprends l’exemple de la coiffe de siège automobile, les pièces cuir sont généralement assemblées avec un foam + envers nous allons donc rendre le cuir et le foam solidaire avec un adhésif. 

Adhésif

Pour le choix de l’adhésif tout est possible tout est réalisable. Adhésivage à chaud ou à froid. J’ai eu l’occasion de voir un appui tête d’un très grand constructeur Allemand dont la face avant en cuir était appliquée sur un foam adhésif double face . Avec un tel adhésif , à plat ou en forme convexe aucun problème mais avec une forme présentant ne serait ce qu’une légère concavité le résultat est catastrophique. Vous obtiendrez un aspect frisé du cuir appelé FRISURE ? Retenez bien ce nom, nous y reviendrons. (plissez la peau de votre main entre deux doigts pour voir à quoi ça peut ressembler )

De plus vous imaginez bien que les contraintes ne sont pas les mêmes pour un appui tête et un coussin de siège soumis à des tests d’entrée-sortie. Ce qui peut être acceptable pour un élément de votre produit peut très bien ne pas l’être pour un autre ce qui rendra le choix de l’adhésif cornélien et vous devrez faire de nombreux tests. 

Je ne peux que recommander aux équipes développement et d’industrialisation qui ne connaissent pas les process d’adhésivage de faire appel à un expert, vous gagnerez du temps et de l’argent….

Des colles il y en a à foisons , mais j’en ai choisi que 2 , la Hotmelt et la Copolyamide. Dans le prochain article je vous présenterai les avantages et les inconvénients de chaque type de colle et vous verrez que le choix du process et de la colle sont fondamentaux et influent non seulement sur la qualité d’aspect du produit fini mais également sur les coûts .

A Suivre ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *