Le Flottement cuir (VI) – L’adhésivage Hotmelt

Le Flottement cuir (VI) – L’adhésivage Hotmelt

Adhésivage du cuir avec la

colle thermofusible PUR HOTMELT

La colle hotmelt se présente sous différentes formes comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus et la plus connue est le bâtonnet que vous avez peut être déjà utilisé en bricolage avec votre pistolet à colle à chaud.

L’adhésivage du cuir avec la colle thermofusible Polyuréthane Réactive Hotmelt est mon process d’encollage préféré dans la mesure où sa mise en oeuvre ne présente aucun des inconvénients majeurs de la colle copolyamide , à savoir : absence de retrait matière ((pas besoin de pré-découpe du cuir) et pas de diminution du grain puisque ce process d’encollage ne nécessite pas de chauffer le cuir. . Cet adhésif que je qualifierais d’élastique à un impact réduit sur la structure du cuir et par conséquent sur le défaut de frisure (description dans le prochain article), la qualité de cuir nécessaire à son utilisation est moins sévère que la copolyamide. Le revers de la médaille, qui est d’ailleurs son principal inconvénient réside dans le fait d’être obligé d’utiliser du matériel « lourd » comme nous allons le voir ci-après.

Pour sa mise oeuvre nous aurons donc besoin de faire fondre la colle solide, puis de la déposer sur le cuir ou le foam et ensuite de presser les matériaux à assembler. Bien que couramment utilisé dans la maroquinerie nous n’utiliserons pas de pistolet manuel de pulvérisation car ne répondant pas aux critères de répétabilité, le grammage de colle déposé devant être très précis et uniforme.

Principal Inconvénient de ce procédé d’adhésivage : le matériel

* Le vide-fûts de pré-fonte pour l’alimentation de rouleaux d’enduction. Si vous n’avez pas de gros besoins vous pourrez opter pour un générateur de colle.

*Une tête d’encollage fonctionnant selon le principe du calandrage. Si la dépose de la colle peut se faire sur le cuir ou le foam je préconise de le faire sur le foam car en cas d’utilisation de cuir perforé vous ne pourrez pas faire autrement. L’utilisation de foams d’épaisseurs différentes nécessitera la mise en oeuvre de cales de compensation afin d’éviter de changer les réglages d’encollage.

Tête d’encollage
Dépose de la colle sur un foam

*Une presse à pont pour assembler le cuir et le foam.

Presse à pont

* Des clayettes de stockage pour permettre le temps de réticulation de la colle avant contrôle qualité, découpe et confection.

Clayettes de stockage

Maintenant que nous savons encoller il va falloir vérifier que l’aspect du cuir répond aux critères qualité du cahier des charges des constructeurs et en particulier au défaut de frisure. Ce sera l’objet du prochain article .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 79 = 89